L’endométriose et coupe menstruelle : on fait le point

Endométriose et coupe menstruelle

En France, près d’une femme sur dix en âge d’être enceinte, est victime de l’endométriose, une maladie gynécologique encore peu diagnostiquée. Cette maladie qui touche au départ l’utérus peut provoquer de nombreux désagréments au niveau de l’organe génital et même digestif, et causer l’infertilité si la maladie est profonde.

Cette maladie a donc un rapport direct avec la consommation de protections périodiques, encore plus si vous utilisez des coupes menstruelles car l’insertion de la cup peut être douloureuse.

D’où vient l’endométriose ? Que provoque cette maladie ? Comment agir en période de menstruations ? Les coupes menstruelles sont-elles recommandées ? Meluna fait le point.

Origine de la maladie et lutte contre l’endométriose

La maladie de l’endométriose : un problème d’hormones féminines

Sous l’arrivée des hormones, la muqueuse se développe davantage et grossit pour préparer une éventuelle fécondation. Si cette dernière n’a pas lieu, alors un écoulement sanguin s’effectue, ce que l’on appelle les « règles ».

L’endométriose est l’apparition d’un tissu semblable à la muqueuse utérine, mais qui a lieu en dehors de l’utérus, et provoque ainsi certains problèmes.

Les traitements pour lutter contre l’endométriose

Provoquant des troubles au sein de l’appareil génital, lutter contre l’endométriose est possible pendant les règles. Comment agir ? Plusieurs traitements sont possibles, selon la gravité et l’intensité de la maladie.

Pour s’assurer de réduire les saignements des liaisons et affaiblir les douleurs, un traitement hormonal peut s’effectuer, il est équivalent à une ménopause chimique temporaire.

S’il s’agit d’une endométriose bien plus poussée, il faut alors se tourner vers un traitement chirurgical. Les médecins vont enlever ou bruler les liaisons.

Conséquences sur la santé de la femme

Les problèmes causés par l’endométriose

L’endométriose peut affecter plusieurs parties comme les ovaires, l’utérus, le vagin ou encore le tube digestif.

Elle provoque principalement des irritations douloureuses et inconfortables, avec parfois, l’apparition de kystes ovariens. Des liaisons ont généralement lieu, c’est notamment le cas lors des menstruations ou des rapports sexuels, comme en témoignent les femmes atteintes de cette maladie.

D’un point de vue intestinal, elle peut provoquer des diarrhées, des nausées ou encore des constipations. Le problème aujourd’hui, c’est que les médecins ont encore du mal à diagnostiquer cette maladie.

La maladie dans sa finalité : l’infertilité

Une endométriose non-traitée peut conduire la femme à l’infertilité, la rendre par conséquent stérile. Comme les éléments nodules se mettent à saigner en même temps que les saignements causés par les règles, de fortes douleurs chroniques ont lieu. A terme, le sang entraine des accolements entre les trompes, les ovaires, l’utérus, la vessie ou encore l’intestin, causant ainsi l’infertilité.

C’est pourquoi il est important de dépister la maladie par des examens complémentaires et d’agir rapidement suite au pronostic. Pour cela, renseignez vous auprès de votre gynécologue pour faire un examen gynécologique approfondi.

L’endométriose et les protections périodiques

Que faut-il faire pendant les règles ?

L’utilisation de protection périodique est dans la plupart du temps très gênante et même douloureuse, quand une femme est victime de la maladie. Il n’existe pas forcément de protection plus adaptée qu’une autre, mais la coupe menstruelle reste une solution plus sûre.

Comme pour le syndrome du choc toxique, certains éléments chimiques non connus dans les tampons ou serviettes hygiéniques (en référence à la dioxine), seraient d’après certains médecins et spécialistes, nocifs et facteur de l’endométriose. La cup a l’avantage de proposer des qualités médicales, est s’avère être un bon moyen de protection périodique.

Si vous avez des questions sur les bienfait et avantages des coupes Meluna, n’hésitez pas à consulter les avis et témoignages de nos utilisatrices.

Quelle coupe menstruelle choisir en cas d’endométriose ?

Grâce à sa matière en TPE, la coupe Meluna est très efficace. Seulement, l’appareil génital connait de fortes perturbations et modifications en cas d’endométriose. C’est pourquoi il est nécessaire de choisir la bonne coupe menstruelle. Faites un bilan avec votre gynéco, qui pourra vous indiquer vers quel type de coupe menstruelle vous orienter. Une fois, la cup choisie, respectez également toutes les règles d’hygiène et d’utilisation pour éviter d’éventuelles complications.

Attention, les douleurs restent présentes mais sont moins fortes qu’avec un tampon classique ou une coupe menstruelle non appropriée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

b21e2ffb4769a1f7c2bd8c625826a704|||||||||||||||||||