Coupe menstruelle : que faire en cas de fuite ?

Si vous êtes confrontée à des fuites avec votre coupe menstruelle, surtout ne vous découragez pas. Plusieurs cycles sont souvent nécessaires pour bien utiliser une cup. Le confort acquis par la suite vaut vraiment la peine de persister.

En cas de fuite, il convient de faire quelques vérifications

Les fuites peuvent se produire en particulier lorsque vous débutez dans l’utilisation de la coupe. Dans la plupart des cas, elles sont causées par un léger soucis de positionnement de la coupe dans le vagin qui laisse s’écouler un peu de sang. Suivez ces conseils pour vous assurer de la bonne position de la cup.

La coupe est-elle bien en place ?

À l’insertion, vérifier que la coupe s’est bien déployée et que le bord épouse bien les parois vaginales.

Comment procéder : une fois la coupe dans le vagin, passer le doigt tout autour et vérifier qu’elle est bien bombée vers les parois du vagin. Si elle ne l’est pas, glisser le doigt le long de la coupe, jusqu’au bourrelet supérieur (si possible), et appuyer sur la paroi du vagin pour faire entrer de l’air et gonfler la coupe. Ensuite la faire tourner sur elle même, elle devrait naturellement bien se placer. La coupe doit être bien arrondie vers les parois du vagin, tout le tour.

Votre coupe s’est-elle déplacée dans le vagin ?

Il peut arriver qu’au cours de la journée ou de la nuit, la coupe change légèrement de position ou se tourne. Cela peut entraîner des fuites. Pour vérifiez que la coupe menstruelle ne s’est pas déplacée dans le vagin, avec le doigt, vous devez sentir la base de la coupe en premier.

La coupe est-elle pleine et déborde ?

Enfin, il est possible simplement que votre coupe menstruelle soit remplie, ce qui conduit à une fuite. Si votre cup est déjà en place depuis un certain temps ou si vous avez des flux abondants, n’hésitez pas à la vérifier.

Avec le temps et l’habitude, les fuites se font de plus en plus rare.

Si les fuites persistent…

  1. Essayer de placer la coupe plus bas ou plus haut dans le vagin. Il est possible de la pousser avec le doigt, ou de la faire descendre ou remonter avec les muscles du vagin. Pour la faire descendre, pousser comme lorsque l’on va à la selle. Pour la faire remonter, procéder comme lorsque l’on retient une envie d’uriner.
  2. Repérer votre col de l’utérus, il s’agit d’une boule un peu dure quelque part dans le vagin. Votre col ne doit pas être en-dehors de la coupe. Chez certaines femmes, ou pour certains cycles, le col se trouve complètement sur le côté, il faut alors s’adapter et placer la coupe en fonction de votre col, en travers s’il le faut.
  3. Vérifier si les trous de la coupe ne sont pas bouchés. Parfois la texture des pertes (avec par exemple d’épais filaments ou de gros caillots) bouche les trous situés sous le bourrelet de la coupe. Lorsque ces trous sont bouchés, la pression augmente dans la coupe au fur et à mesure qu’elle se remplit, la coupe se déplace alors dans le vagin, d’où les fuites assurées.

Est-ce que la taille de coupe choisie est la bonne ?

La largeur de la coupe menstruelle doit la rendre étanche vers l’extérieur. Si elle est trop petite, elle ne se fixe pas correctement et peut glisser, ce qui peut provoquer des fuites. Nous proposons 4 tailles de cup afin de vous permettre de trouver le modèle le plus adapté à votre morphologie et ainsi éviter les risques de fuite.

Est-ce que la cup se déplie correctement dans le vagin ? 

Si ce n’est pas le cas, votre cup est probablement trop grande. Elle ne peut alors pas prendre une forme homogène en épousant les bords du vagins, entraînant alors généralement des fuites. Il convient alors de se tourner vers un autre taille de coupe menstruelle.

<< retour aux questions fréquentes (FAQ)

40ac6b07c6e64f05fea52b5b45af1e6e33333333333333